.

Pollution en Amont de la Vilaine

Pollution sur la vilaine, constatation du vendredi 6/12/2013 en aval de Chateaubourgvoir article OF et journal de Vitré)
visible jusqu'à Acigné : pollution caractérisée par un fort développement de bactéries
appelées "queues de moutons", qui n'a pas entraînée en 2013 de mortalité  
Des conctacts ont été pris avec la presse (fédé-upl-vitré) pour dénoncer cette situation
voir article OF et journal de Vitré)        
actions menées :   - déplacement sur place upl/Vitré et fédé avec la presse
     - 17 déc note au secrétaire général de la préfecture par la fédé 
     - 19 déc interpellation du procureur de la république par fédé
Pour mémoire, la société incriminée est "UNIFRUIT" société ayant fait l'objet de multiples
procédures, condamnation et mise en demeure depuis 1992.    
Les pollutions les plus récentes dates de 1997, 2005 et 2011, qui avait entrainée mortalité
piscicole, ont été suivis d'un arrêté de mesures d'urgences et un arrêté de mise en
demeure de réalisation de travaux par la DREAL      
Sur le plan pénél ces affaires ne semble pas encore avoir été traitées, nous n'avons toujours 
pas de nouvelles des 3 dépôts de plainte effectués en gendarmerie de Chateaubourg par
les deux aappma concernées ainsi que la Fédération    
Fait nouveau mardi 24 décembre 2013 lors de la tempête Dirk  
Constatations par garderie : il en ressort que l'entreprise Unifruit, vergers de Chateaubourg
rejette directement dans le milieu ses effluents non traités,illégallement et de façon 
visiblement orchestrée via un rejet jusque là inconnu situé dans le ruisseau du Pont de
Pierre, un affluent de la rive droite de a Vilaine      

Commentaires (2)

Beaudouin
  • 1. Beaudouin | 05/02/2014
Depuis + de 30 ans, c'est récurrent de constater des pollutions en aval de la Société UNIFRUIT, ex société SIAB, qui fait maintenant partie, SEO, d'un des + puissants européens en agroalimentaire. Il est évident que les considérations des pêcheurs ne pèsent pas lourd face à ce bloc économique et financier.C'est dommage pour les pêcheurs des 4 communes en aval de Chateaubourg qui prennent malgré tout une carte et qui se sentent lésés d'une part par ces pollutions récurrentes et aussi parce qu'il y a de moins en moins de poissons carnassiers dans ce secteur qui est un peu délaissé par les AAPMA.J'ai bien peur qu'il n'y aura pas de solution à court ou moyen terme vu la conjoncture économique. La publicité faite autour de ces pollutions doit être accentuée pour que cet état de fait soit connu par plus de monde, ce qui pourrra entrainer les politiques à s'interresser à la question.
aaappma-upl-rennes
  • aaappma-upl-rennes | 06/02/2014
Sachez que les autorités ne restent pas les bras croisés, pas plus que les AAPPMA qui sont presque toujours les premières sur le terrain & interviennent assez régulièrement pour dénoncer ces pratiques inadmissibles. Pour info, il y avait d'ailleurs une réunion ces jours-ci à la Gendarmerie avec tous les protagonistes concernés. Comme vous pouvez le voir cette affaire est toujours à l'ordre du jour & chacun espère une issue favorable avec la condamnation des fraudeurs R/B

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 23/12/2015